Vue d’ensemble

Entrez dans le monde de la liberté.

Le Discovery* XR656 Plus améliore la productivité et le flux de travail grâce à FlashPad*, un détecteur sans fil conçu—entièrement pour—l’imagerie numérique avancée. Notre ensemble de capacités cliniques avancées vous aide à répondre à des besoins cliniques complexes tout en permettant à votre installation de se démarquer des autres. 

  • Faites progresser vos capacités cliniques 
  • Détecteur radiographique numérique FlashPad 
  • Assurez le contrôle de votre flux de travail
  • Un service sur lequel vous pouvez compter!

Avantages

Faites progresser vos capacités cliniques

Nos applications cliniques avancées vous permettent d’accéder aux zones d’incertitude, vous aidant à découvrir des informations n’étant pas révélées par l’imagerie radiographique conventionnelle en 2D.

VolumeRAD*

    • fournit plusieurs images anatomiques en un seul passage à faible dose, y compris des images du thorax, de l’abdomen, des membres et de la colonne vertébrale.
    • Retire les structures au-dessus, permettant une meilleure visualisation de l’anatomie de l’avant à l’arrière. 
    • La reconstruction des données présente un ensemble d’images parallèles au panneau du détecteur, vous permettant d’afficher les images coronaires intéressantes.

Il offre :

    • Une sensibilité supérieure pour la détection de nodules pulmonaires par rapport au CXR conventionnel
    • Une identification améliorée des cas qui exigent un suivi2 (1,5 fois plus sensible que le CXR à deux affichages, sans diminuer la spécificité) 
    • Une conformité accrue aux directives pour le suivi et les soins du patient 
    • Une sensibilité supérieure pour les petits nodules pulmonaires entre 3–20 mm de diamètre; 3,6 fois plus sensible que le CXR conventionnel à deux affichages, sans diminution de la spécificité
    • Une technique d’imagerie volumétrique à dose minimale offrant la simplicité et le flux de travail efficace des examens radiographiques du thorax conventionnels; supérieure au CXR pour la détection des nodules pulmonaires1



Soustraction de l’énergie double

    • Obtenez plusieurs images en quelques millisecondes à différents niveaux d’énergie.
    • Traitez et affichez l’image comme une image radiographique standard, une image avec les os “retirés” et une image des os seulement, pour mettre en évidence les corps étrangers ou les structures calcifiées.

Collage automatique d’image

    • Obtenez rapidement plusieurs images en un seul examen rapide, uniforme et hautement automatisé. 
    • Profitez d’un assemblage automatisé des images obtenues en une seule image composite. 
    • Effectuez ces examens soit au support mural, soit à la table.

Détecteur radiographique numérique FlashPad*

Au cœur du Discovery* XR656 Plus se trouve le détecteur numérique sans fil de GE, le FlashPad’. Le FlashPad possède une caractéristique unique : il peut être partagé avec les autres produits de radiographie numérique compatibles de GE. La liberté de partage fait de votre détecteur un excellent investissement, maintenant et à l’avenir.

    • FlashPad utilise la technologie Ultra-Wideband pour aider à assurer une connexion indépendante, sécuritaire et fiable tout en coexistant de manière transparente avec l’infrastructure de réseau de votre hôpital.’ 
    • FlashPad est conçu pour une utilisation numérique et construit pour une excellente fiabilité. Ses deux poignées permettent une bonne prise.

Assurez le contrôle de votre flux de travail

Vous pouvez choisir la configuration qui convient le mieux à vos besoins cliniques : une table, un support mural ou une table et un support mural avec un ou deux détecteurs. Et, puisque le FlashPad peut être partagé, il est possible que vous n’ayez besoin que d’un seul détecteur.

Assurez le confort de vos patients. Capturez des images de manière efficace.

    • Les configurations du Discovery XR656 Plus vous offrent des options pour gérer les situations d’imagerie difficiles, comme les patients devant utiliser un fauteuil roulant, ayant une mobilité limitée, étant d’un certain âge ou ayant subi des traumatismes.  
    • Le détecteur sans fil FlashPad de GE’ permet à votre technologue d’effectuer un positionnement rapide et d’obtenir facilement des vues complexes. 
    • Le poids maximal de la table élévatrice est de 705 lb (320 kg) dans toutes les directions de mouvement, pour convenir aux patients de plus forte taille. 
    • Le Discovery XR656 Plus comprend également des options et des caractéristiques supplémentaires se conformant à votre environnement clinique, permettant d’améliorer la productivité et le flux de travail.  
    • La télécommande portative dans la pièce vous permet de commander les fonctions principales du système et de changer les configurations pour plusieurs examens sans avoir à quitter le patient.’

L’automatisation avancée, les outils cliniques avancés, les interfaces intuitives et les transitions transparentes de GE entre les capteurs d’image aident à éliminer les obstacles qui nuisent au flux de travail.’ 

    • La configuration et les modifications sont faciles et rapides grâce à l’interface utilisateur pratique située sur la suspension du tube supérieur 
    • La productivité est améliorée grâce au lien des vues de protocole avec le dimensionnement des images grâce à la fonction champ d’exploration automatique. Les utilisateurs peuvent maintenant personnaliser les vues en réglant la taille de collimation pour tous les examens. Réglez automatiquement les lames du collimateur pour la vue clinique individuelle. La réduction au minimum des ajustements finaux du collimateur avant l’exposition réduit le temps de configuration. 
    • Évaluez la performance du personnel et les efforts d’assurance de la qualité en mesurant la performance de l’examen grâce au logiciel Analyse des rejets et des doublons (RRA)
    • Avec la fonction assistance au protocole automatique, grâce à l’interface RIS, les protocoles sont automatiquement sélectionnés et lancés, permettant au technologue de passer davantage de temps avec le patient. 
    • Obtenez une personnalisation des images basée sur l’anatomie correspondant à vos préférences cliniques grâce à la fonction traitement et distribution de l’image automatisés. Après le contrôle de la qualité initial, envoyez automatiquement les images aux emplacements désirés dans votre réseau. 
    • Déplacez automatiquement la suspension du tube supérieur, le support mural ou la table à des positions préréglées afin d’aider à augmenter la productivité et la facilité d’utilisation, grâce à la fonction positionnement automatique/suivi automatique.

Un service sur lequel vous pouvez compter!

Nous savons qu’un détecteur numérique est un investissement de capitaux important. Avec la gamme de services de GE, nous assurerons votre satisfaction.’’

    • Notre ensemble d’offres de services d’entretien est conçu pour vous aider à tirer le maximum de vos actifs cliniques en ce qui concerne le temps de disponibilité, l’excellence clinique et l’efficacité des flux de travail, tout en répondant aux objectifs de coûts, sans faire de compromis.  
    • Un détecteur FlashPad peut être partagé entre différents systèmes à rayons X de GE. Il est offert avec son propre contrat d’entretien, ce qui signifie que le FlashPad n’est pas lié au système lui-même ou à son contrat d’entretien.  
    • GE Services vous offre des solutions d’entretien souples et économiques. Notre équipe répond rapidement aux appels de soutien afin que vous puissiez assurer un temps de disponibilité élevé. Nous voulons que vous sachiez que votre équipement clinique fonctionnera sans problème, permettant à votre personnel de soigner les patients de manière optimale, tout en restant productif.

1. Aucune preuve clinique n’a été établie soutenant les déclarations suivantes pour les patients ayant une maladie pulmonaire ou pleurale active qui pourrait masquer les nodules pulmonaires, comme la fibrose, l’emphysème, les poumons comprimés, les cicatrices et les maladies pulmonaires graves, ainsi que les patients ayant tout corps étranger qui pourrait masquer les nodules pulmonaires dans les poumons ou autour de ceux-ci. L’efficacité de l’appareil peut varier selon la prédominance et le type de nodules.

2. Défini en tant que recommandation pour une imagerie avancée supplémentaire, selon les directives de la société Fleischner concernant la gestion des nodules pulmonaires. MacMahon, Heber, et al. “Guidelines for Management of Small Pulmonary Nodules Detected on CT Scans: A Statement from the Fleischner Society.” Radiology 237.2(2005):395-400.

Cas cliniques

Cas 1

Après une opération chirurgicale, un patient de 13 ans souffrait de douleur extrême à la hanche. Une radiographie AP de la hanche a été prise, mais elle ne fournissait pas suffisamment d’informations cliniques pour déterminer la position des vis.

Une vis implantée avait-elle pénétré l’espace de l’articulation de la hanche?

Une étude VolumeRAD a été commandée.
VolumeRAD a permis le retrait des structures au-dessus, aidant à permettre un diagnostic en confiance.

La réponse définitive était : non.

Un intervalle à une seule tranche des données VolumeRAD a révélé que la vis implantée n’avait pas pénétré dans l’espace de l’articulation.
Le patient a subi une opération chirurgicale secondaire, et le bon placement de l’implant a été confirmé.

Cas 2

Un patient s’est présenté à un hôpital, à Saint-Louis, au Missouri, avec une ancienne image radiographique montrant une anomalie dans le lobe supérieur gauche du poumon comme une croissance osseuse plutôt qu’une lésion aux tissus.

S’agissait-il d’une croissance osseuse ou d’une lésion aux tissus?

La soustraction de l’énergie double a été appliquée.
Grâce à un examen à soustraction de l’énergie double du thorax, les os ont été retirés des images, améliorant la visibilité des tissus.

Diagnostic définitif obtenu.

Un nodule de 12 mm a été découvert directement sous la zone concernée, éliminant la possibilité d’une croissance osseuse liée aux côtes. La radiographie numérique avec la soustraction de l’énergie double pourrait avoir aidé à obtenir un diagnostic définitif.

Cas 3

Un patient souffrant d’hématurie macroscopique. Pour confirmer la cause, le personnel de l’hôpital a choisi VolumeRAD plutôt que CT.

Qu’est-ce qui causait le sang dans l’urine?

Une étude VolumeRAD a été commandée.
Le personnel a d’abord choisi une radiographie de 20 minutes, puis a considéré différentes options.

Un diagnostic définitif a été obtenu.

L’image d’intervalle de tranche de 4 mm a révélé une masse lobulée dans la zone paramédiane gauche de la vessie. Voici ce que le radiologue a déclaré : La résolution spatiale coronaire améliorée de l’image radiographique numérique a aidé à confirmer le diagnostic; et, l’uretère entrant dans la vessie était clairement visible.

Cas 4

Un patient de 49 ans s’est présenté au service des urgences souffrant de douleurs à la poitrine, de nausée et de vomissements. Les images PA initiales du thorax ont donné un résultat négatif.

Les symptômes de ce patient étaient-ils causés par une masse?’

La soustraction de l’énergie double a été appliquée.
Un examen à soustraction de l’énergie double du thorax a retiré les structures calcifiées de l’image PA, et une masse a été repérée dans l’œsophage.

Un diagnostic définitif a été obtenu.

Une protrusion congénitale ou acquise de la paroi de l’œsophage a été découverte et a été diagnostiquée en tant que diverticule de l’œsophage. Plus tard, un tomodensitogramme a confirmé la présence d’un diverticule.

Cas 5

Un patient de six ans avec plusieurs lésions lithiques, souffrant de maladie d’Ollier, ne pouvait pas se tenir debout pour un protocole d’assemblage d’images verticales traditionnel. La pathologie exigeait une méthode d’imagerie de remplacement : plusieurs images ont été obtenues pendant que le patient était couché.

Comment les applications avancées fonctionnent-elles dans des situations uniques?

Image souhaitée créée.
En utilisant la fonction de collage automatique d’image, plusieurs images à faible dose ont été obtenues et collées en une seule image grâce au mode de collage de table en position allongée.

La productivité a été améliorée.

Le logiciel Collage automatique d’image du système radiographique de l’hôpital a permis un collage d’images non verticales.’ Durée totale de l’examen : moins de 4 minutes. Dans ce cas, l’hôpital a profité d’une réduction de 70 % du temps total par rapport à une étude précédente effectuée à l’aide d’une cassette longue.